Décoration

0 6807
image 034

Pour donner un aspect blanchi et patiné à des poutres, un plafond en bois ou des menuiseries, la technique traditionnelle utilisait un badigeon à la chaux. Inconvénient, le badigeon de chaux est très liquide et difficile à appliquer en plusieurs passes, avec beaucoup de dégoulinades. Il est aussi très salissant. Le Badigeon Poutres & Boiseries rend l’opération facile avec un résultat immédiat et il évite l’empoussièrement.

Le badigeon permet de recréer la patine des bois blanchis ou vieillis en fonction de la couleur choisie. Il peut être appliqué sur bois brut ou sur bois lasuré ou verni, après un léger ponçage, ainsi que sur bois ciré après décirage.

Caractéristiques du Badigeon Poutres & Boiseries (Libéron)

•  Peinture à l’eau.
•  Texture anti-goutte.
•  Légère odeur d’amande.
•  Aspect mat velouté.
•  Application sur tous les bois : résineux, chêne, châtaignier…
•  Séchage en 1 heure.
•  Consommation : 1 l pour 12 m2 en une couche.
•  Lessivable.
•  Ecolabel et norme jouet.
•  Cinq couleurs : cotonnade, plume (gris clair), cottage (marron), gris zinc et chocolat chaud.

Blanchir les poutres-bricolage avec robert-11

Blanchir les poutres-bricolage avec robert-04Appliquez le badigeon au spalter (pinceau plat large). Blanchir les poutres-bricolage avec robert-09La structure du produit permet de peindre
au plafond sans coulure. Blanchir les poutres-bricolage avec robert-05Sur bois foncé ou pour obtenir une teinte plus soutenue,
le badigeon peut être appliqué en deux couches. Blanchir les poutres-bricolage avec robert-06Ici, les poutres rondes ont été badigeonnées
en couleur cotonnade. Blanchir les poutres-bricolage avec robert-20Le badigeon peut aussi être utilisé  sur des lambris
ou des menuiseries.

 VOUS POUVEZ ACHETER LA FICHE EN FORMAT PDF AU PRIX DE 1 €
EN CLIQUANT SUR CE LIEN

0 1998

Cette table basse d’appoint, rangée pliée le long d’un mur, est à la fois “gain de place” et économique par ses matériaux simples et son plateau réalisé avec les chutes du stratifié de sol utilisé dans la pièce.

Matériel utilisé
• Tasseau 3 x 3 cm : 2 morceaux de 90 cm, 4 morceaux de 54 cm.
• Tasseau 6 x 3 cm : 4 morceaux de 40 cm.
• Contreplaqué de 16 mm : 1 morceau de 90 x 60 cm.
• 6 morceaux de lames de stratifié de sol de 90 cm.
• 4 compas de 30 cm d’ouverture.
• 4 charnières 50 mm.
• 4 barres d’arrêt de parquet Tecnis (Dinac) 93 cm, ouverture 8,5 mm.
• Vis VBA 35 mm et 15 mm.

Préparation des pièces

Robert Longechal-Table basse pliante03Collez les grands tasseaux en bordure du plateau. Robert Longechal-Table basse pliante05Serrez pendant le séchage de la colle. Robert Longechal-Table basse pliante06Vissez avec des vis VBA de 35 mm. Robert Longechal-Table basse pliante07Positionnez sous le plateau le tasseau de bordure,
un pied, un compas, un tasseau de fixation des compas,
un compas, un pied. Prévoyez 2 mm de jeu entre
les différents éléments. Tracez les emplacements
du tasseau de fixation et des pieds. Robert Longechal-Table basse pliante08Tracez un trait à une épaisseur de tasseau du bord
pour écarter légèrement le pied.
Procédez de même pour le pied en vis-à-vis. Robert Longechal-Table basse pliante09Tracez l’emplacement du tasseau et des pieds
de l’autre côté, comme précédemment. Robert Longechal-Table basse pliante10Collez et vissez les tasseaux de fixation des compas. Robert Longechal-Table basse pliante12Fixez une charnière au bas de chaque pied
et sous le plateau avec des vis de 15 mm. Robert Longechal-Table basse pliante14Positionnez le compas fermé le long du pied rabattu. Robert Longechal-Table basse pliante15Relevez le pied sans déplacer le compas et
tracez son point de fixation, le compas affleurant
le haut du tasseau. Robert Longechal-Table basse pliante16Rabattez le pied et repérez le trou de fixation
du compas sur celui-ci. Robert Longechal-Table basse pliante19Vissez le compas ouvert sur le pied relevé
en face du tracé. Robert Longechal-Table basse pliante20Collez et vissez les tasseaux de bordure des petits côtés. Robert Longechal-Table basse pliante21Poncez les bords du plateau.

Peinture

Robert Longechal-Table basse pliante26Enduisez les bords du plateau avec de l’enduit universel.
Laissez sécher et poncez. Robert Longechal-Table basse pliante27Appliquez une sous-couche sur l’ensemble.
Laissez sécher et poncez. Robert Longechal-Table basse pliante32Peignez avec de la peinture en aérosol Martelée (Julien)
pour avoir un effet métallisé.

Réalisation du plateau

Robert Longechal-Table basse pliante33Assemblez les lames de stratifié et découpez-les
de façon à couvrir le plateau.Robert Longechal-Table basse pliante35Déposez un cordon de mastic Ni clou-Ni vis
sur le plat des arrêts de parquet. Robert Longechal-Table basse pliante38Emboîtez les baguettes autour du plateau en stratifié. Robert Longechal-Table basse pliante39Déposez un cordon de mastic sur le support. Enlevez
le papier de protection des arrêts de parquet. Robert Longechal-Table basse pliante40Positionnez le plateau en pressant pour écraser le mastic.

VOUS POUVEZ ACHETER LA FICHE EN FORMAT PDF AU PRIX DE 1 €
EN CLIQUANT SUR CE LIEN

 

1 1702

Avec un peu de patience et quelques produits, on peut donner une nouvelle vie à des meubles achetés quelques euros.

Les règles de base sont simples :
1. Démonter sans brutalité pour ne rien casser.
2. Repérer les pièces et les ranger.
3. Remplacer les éléments abîmés par des éléments équivalents (en particulier les vis et les boulons).
4. Procéder au remontage dans le bon ordre.

Démontage de la table

La table basse est constituée d’un piètement avec deux pieds en bois vernis reliés par deux barres de métal doré, et d’un plateau en ­résine qui a été ­recouvert de ­Vénilia adhésif.

table_basse_ovale-02 table_basse_ovale-03Pour décoller le vinyle adhésif, le sèche-cheveux
facilite les choses en ramollissant le film. table_basse_ovale-05Un support en fer est fixé sous le plateau
par des vis à bois. table_basse_ovale-07Les pieds sont assemblés par des boulons
qui se vissent dans les filetages des barres en métal. table_basse_ovale-08Un léger ponçage avec de la maille abrasive assure
le nettoyage et la préparation du vernis des pieds. table_basse_ovale-09Le nettoyage des barres est plus difficile et
m’oblige à utiliser de la laine d’acier à gros grain. table_basse_ovale-10Pour pouvoir revisser le support du plateau sur les pieds,
il est nécessaire de reboucher les anciens trous
de vissage avec de la pâte époxy. table_basse_ovale-11Les trous sont remplis de pâte qui va durcir
pour remplacer le bois manquant. table_basse_ovale-12Pour pouvoir peindre le plateau en résine très lisse
j’applique du préparateur de surface ESP.

table_basse_ovale-13Ce même préparateur est appliqué sur les barres métalliques. table_basse_ovale-14Cinq minutes plus tard, j’essuie avec un chiffon
propre le surplus de préparateur. Ce produit va assurer
l’accrochage de la peinture sur les surfaces lisses. table_basse_ovale-16J’ai choisi de peindre le plateau avec de la laque
noire à l’eau (pour des raisons écologiques
évidentes et pour mon confort). table_basse_ovale-17Je peins de la même façon les barres métalliques
dont la dorure très abîmée ne peut pas être rénovée. table_basse_ovale-18Les pieds en bois reçoivent deux couches
de vernis ébénisterie incolore.

Remontage

table_basse_ovale-19Lorsque tous les revêtements sont secs,
c’est l’étape remontage. table_basse_ovale-21Je visse le support du plateau sur l’un
des pieds avec des vis neuves. table_basse_ovale-22Je revisse les barres métalliques entre les pieds.
Ce sont elles qui déterminent l’écartement des deux pieds. table_basse_ovale-23Un serrage ferme est indispensable à la bonne tenue de l’ensemble. table_basse_ovale-24Je peux, dès lors, visser le support du plateau sur
le second pied. table_basse_ovale-25Le pied est centré sur le dessous du plateau. table_basse_ovale-26Quatre petites vis assurent sa fixation. table_basse_ovale-27Je procède à un léger ponçage de la
laque du plateau à la laine d’acier fine. table_basse_ovale-28J’applique à 12 heures d’intervalle deux couches
de finition de laque avec un léger ponçage entre les couches.

Les produits utilisés :

• Rénovateur Polytrol (Durieu)
• Laine d’acier (Veraline)
• Adhésif Power Tape (Pattex)
• Mastic NI clou NI vis (Pattex)
• Maille abrasive (Gerlon)
• Mastic epoxy Répar’Express (Pattex)
• Préparateur de surfaces E.S.P. (Durieu)
• Laque à l’eau Dipalac (Reca)
• Vernis ébénisterie (Veraline)

 

 

 

0 1446

La rénovation de meubles ou d’objets anciens est souvent source de surprises. Elle commence par une découverte du meuble ou de l’objet, de la façon dont il a été réalisé et, ensuite, de ce qui peut être réparé ou remplacé. Ce guéridon des années 30-40 est dans un triste état, mais, avec un peu de patience et quelques produits, il peut avoir une nouvelle vie.

Les règles de base sont simples :
1. Démonter sans brutalité pour ne rien casser.
2. Repérer les pièces et les ranger.
3. Remplacer les éléments abîmés par des éléments équivalents (en particulier les vis et les boulons).
4. Procéder au remontage dans le bon ordre.

Démontage du guéridon

Le guéridon est très branlant, son miroir est décollé et un morceau de contreplaqué a été fixé au pied. Il est constitué d’une coupelle en aluminium formant le pied, d’une colonne en bois, d’une coupelle supérieure en aluminium et d’un plateau.

gueridon_miroir-01 gueridon_miroir-03La première étape consiste à tout démonter.
Je commence par les vis qui tiennent le plateau. gueridon_miroir-04Je continue par le rond de contreplaqué
qui a été vissé sous le pied.

gueridon_miroir-05La coupelle en aluminium est maintenue
sur la colonne par un écrou un peu rouillé.

gueridon_miroir-06Sous la coupelle du pied, un cache en panneau fin est collé.
Il s’arrache en le soulevant avec un tournevis.gueridon_miroir-07L’intérieur du pied est rempli de sable qui
assure l’assise. Je récupère ce sable.gueridon_miroir-09La coupelle du pied est, elle aussi,
boulonnée sur la colonne.

Nettoyage

gueridon_miroir-10Je décrasse les éléments en aluminium avec
du Polytrol et de la mèche de coton. gueridon_miroir-11Je polis l’aluminium avec de la laine d’acier
fine légèrement mouillée de Polytrol. gueridon_miroir-12De la même façon, je nettoie les embouts
en laiton de la colonne… gueridon_miroir-13… et la colonne elle-même.

Remontage

gueridon_miroir-14Pour remonter les coupelles sur la colonne,
il est préférable d’utiliser des boulons neufs ayant
le même pas de vis que les anciens. gueridon_miroir-15Les boulons sont serrés à la clef pour assurer
la tenue des coupelles sur la colonne. gueridon_miroir-16Avec de petits boulons,
je fixe le plateau sur la coupelle du haut. gueridon_miroir-17Les boulons sont serrés à la pince
pour que le plateau ne bouge pas. gueridon_miroir-18Comme les vis dépassent des boulons un coup
de lime électrique permet de les araser. gueridon_miroir-19Je remplis le pied avec son sable. gueridon_miroir-20Des bandes d’adhésif solide bouchent
le trou de remplissage. gueridon_miroir-21Pour fixer le cache du pied,
j’utilise du mastic de fixation. gueridon_miroir-23Une fois posé sur le cordon de mastic,
le cache est maintenu instantanément (10 secondes). gueridon_miroir-25J’utilise le même mastic pour coller le miroir sur le plateau. gueridon_miroir-26Le dessous du miroir était recouvert d’une couche de
mousse destinée à compenser l’épaisseur des boulons. gueridon_miroir-27Deux couches de vernis incolore ravivent
la colonne en bois.

VOUS POUVEZ ACHETER LA FICHE EN FORMAT PDF À 1 €
EN CLIQUANT SUR CE LIEN

0 1843

Ce coffre acheté dans une brocante semble en parfait état. En l’ouvrant, on constate qu’un gainage intérieur est indispensable pour le rendre utilisable. Nous avons, de plus, décidé de le transformer en bar.

coffre 02 coffre 04

Une étagère découpée en U servira à ranger les verres tandis que les bouteilles
seront posées au fond du coffre. Les différentes surfaces du coffre, hormis
le couvercle, sont “doublées” par une plaque de fibres dures (Isorel) habillée de tissu.

Préparation

Coffre_08Enlevez les morceaux déchirés de l’habillage
d’origine en papier toilé avec un couteau de peintre. Coffre_09Utilisez un grattoir aux endroits où
le papier s’enlève plus difficilement. Coffre_18Des charnières ont été posées avec des vis qui
dépassent à l’intérieur, ce qui nécessite une modification.

Coffre_10Disposez les plaques d’Isorel sur la pièce de
tissu en tenant compte du sens des motifs et en
laissant au moins 2 cm de marge. Coffre_11Découpez le tissu d’habillage de chaque panneau. Coffre_14Le coffre est équipé de taquets métalliques qui, à
l’origine, servaient d’appui à une boîte. On repère ici
leur emplacement par rapport aux panneaux
d’habillage des côtés du coffre.

Gainage

Coffre_20Commencez par gainer la plaque du fond.
Collez, aux bords du dos de la plaque d’Isorel,
des bandes d’adhésif double face à moquette. Coffre_21Posez la plaque sur la pièce de tissu correspondante
et rabattez le débord de tissu sur l’adhésif, après
avoir enlevé le papier de protection. Coffre_22Procédez de la même façon de l’autre côté en
tendant le tissu sans le déformer. Coffre_23Placez la plaque du fond. Coffre_15Le cas échéant, découpez les entailles des taquets
sur les panneaux des côtés avant de les gainer. Coffre_24Gainez les plaques des côtés puis coupez le tissu
aux endroits des entailles. Coffre_25Déposez des cordons de mastic-colle (Niclou
ni-vis) au dos de la plaque. Coffre_26Posez chaque plaque à sa place en appuyant
pour écraser les cordons de mastic colle.

Coffre_28Mesurez les dimensions intérieures du coffre gainé
pour découper l’étagère. Coffre_29Sur cette étagère, coupée aux mesures, tracez
l’ouverture en U et découpez à la scie sauteuse. Coffre_31Gainez l’étagère de la même façon que les plaques
des parois du coffre. Coffre_32 Pour habiller les angles intérieurs,
collez deux bandes de tissu.Coffre_33Coupez le tissu à 45°.

Coffre_34Rabattez par-dessus les bandes d’angle.

Gainage du couvercle

Coffre_27Pour les côtés du couvercle, présentez la plaque
découpée à la bonne largeur et tracez l’arrondi
du couvercle en utilisant la technique du bloc
à tracer : un petit carré de bois qu’on déplace le
long de la forme et sur lequel on appuie le crayon. Coffre_50Sciez la découpe à la scie sauteuse. Coffre_52Habillez ces joues de tissu. Crantez le tissu
pour suivre l’arrondi. Coffre_35Mesurez les dimensions de l’intérieur du
couvercle et ajoutez 2 cm de marge. Coffre_36Coupez le tissu. Coffre_39Ourlez le haut du tissu. Déposez un filet de
colle à tissu… Coffre_21.… et rabattez le tissu sur 1 cm pour coller l’ourlet. Coffre_41Encollez les parties à revêtir. Vous pouvez utiliser de
la colle à tissu ou, comme nous, de la
colle pour poser les revêtements intissés. Coffre_44Collez le tissu en le marouflant avec la main. Coffre_47Collez une petite bande, préalablement ourlée, sur
les chants du couvercle. Coffre_51Cette technique de bande collée permet d’habiller
toutes les petites surfaces. Coffre_53Pour finir, collez au mastic-colle
les joues du couvercle.

Finitions

Coffre_54Dévissez partiellement les vis des charnières. Coffre_55Les plaques avant et arrière ont été coupées
4 cm moins hautes que les côtés afin de poser,
en partie haute, un tasseau de bois dans lequel
pénétreront les vis des charnières
qu’on a vu dépasser à la photo 3 de la préparation Coffre_57Ce tasseau teinté et ciré est collé à la colle Néoprène.
Encollez le tasseau et le coffre… Coffre_59.… laissez sécher la colle et posez le tasseau en
place en appuyant. Coffre_60Revissez les charnières. Coffre_62Fixez une chaînette pour éviter que le couvercle ne
bascule et n’arrache ses charnières. Coffre_finale_04VOUS POUVEZ ACHETER LA FICHE EN FORMAT PDF AU PRIX DE 1 €
EN CLIQUANT SUR CE LIEN

0 3186

Les lames de frisette avec rainures et languettes sont destinées à constituer un revêtement de bois continu, le lambris. Ces lames en bois naturel ou vernies se posent facilement sur une ossature en bois, formant un doublage du mur.

Les lames de frisette sont pourvues d’une languette d’un côté et à un bout et d’une rainure de l’autre côté et à l’autre bout, ce qui permet un emboîtage parfait des lames entre elles. La fixation dans la rainure est totalement invisible. Le lambris en bois est un revêtement
très décoratif et chaleureux qui est aussi
un isolant naturel. C’est également une technique parfaite pour cacher un mur
en mauvais état, isoler thermiquement ou phoniquement une paroi et faire passer
des canalisations d’électricité, d’eau ou d’aspiration intégrée.

LES LAMES UTILISÉES

Verniland “Classic” coloris Pervenche
• Lames de 2,50 m de long, 90 mm
de large et 1 mm d’épaisseur.
• Lames avec rainure et languette sur
les quatre côtés.
• Paquet de 8 lames (1,80 m2).
• Choix de 19 couleurs.
• Finition par 5 couches de vernis.

Ossature

Frisette_01Fixez au mur un réseau de tasseau espacés
de 40 à 50 cm. Les tasseaux (15 x 40 mm
au minimum) seront horizontaux pour
une pose de lambris verticale, et verticaux
pour un lambris horizontal. Frisette_02Utilisez des chevilles adaptées au mur.
Si le mur n’est pas plan, calez les tasseaux pour
qu’ils soient alignés. Frisette_03Fixez aussi un tasseau en périphérie de
la surface à habiller. Frisette_04Dans le cas d’un mur légèrement humide, laissez
des espaces entre les tasseaux ainsi qu’un léger espace
en haut et en bas du mur afin de permettre
la circulation de l’air derrière le lambris. Frisette_05Pour améliorer l’isolation phonique d’une cloison,
fixez un isolant adapté entre les tasseaux
(ici, Gédicoustic Mur).

Pose de la première lame

Frisette_06Mesurez la hauteur du mur. Retirez 15 à 20 mm
pour déterminer la longueur des lames de frisette. Frisette_09Sciez les lames, avec une scie égoïne bien affûtée,
en utilisant une boîte à coupe pour obtenir
une coupe perpendiculaire… Frisette_10laser.… ou avec une scie électrique. Frisette_12Posez la première lame à gauche, languette contre
le mur et calée en bas. Frisette_16Fixez la lame sur l’ossature, le long du mur,
par quelques fines pointes tête homme.

Pose clouée

La pose par clouage dans la rainure permet
une fixation non apparente.

Frisette_13La pose traditionnelle se fait par clouage en
biais dans la rainure. Utilisez des pointes tête
homme de 25 ou 30 mm. Frisette_15Enfoncez la tête de la pointe à fleur du bois
avec un chasse-clou. Cette technique est lente
et elle demande de l’attention pour ne pas faire
éclater la rainure. Elle ne permet pas non plus le
démontage ultérieur.

Pose clipsée

Frisette_26Les clips à frisette rendent la pose
plus rapide et plus facile. Frisette_17Le clip à frisette s’enfile sur la partie
inférieure de la rainure. Frisette_18Il peut être cloué sur le tasseau d’ossature… Frisette_20.… ou agrafé avec une agrafeuse manuelle, électrique
ou pneumatique. Frisette_21Le clip fixé à l’ossature maintient parfaitement la lame,
mais il peut être arraché pour permettre
le démontage. Frisette_23Lorsqu’une lame est fixée, emboîtez
la suivante qui cachera les fixations.

Frisette_24Si l’emboîtage résiste un peu, tapez avec le côté
du marteau sur un morceau de lame servant
de “martyr”. Frisette_28L’habillage d’un mur est facile à réaliser par
une personne seule.

Finitions

frisette_detail_44Les moulures coordonnées au lambris
Verniland assurent une finition
parfaite du décor : quart-de-rond, profil
contour, baguette d’angle et chant plat. Frisette_34Les moulures de finition peuvent être clouées ou
collées. Le quart-de-rond fait la jonction
entre deux murs. Frisette_30La plinthe coordonnée peut être clouée, collée
ou même fixée avec de l’adhésif double face. Frisette_32Posez toujours la plinthe après mise en place
du revêtement de sol.

CONSEILS

• Entreposez les lames de lambris, sorties
de leur emballage, 3 jours avant leur pose
dans la pièce. Ceci permet de stabiliser le
bois à la température et à l’hygrométrie de
la pièce.
• Dans une pièce à plafond très haut, évitez
la pose verticale qui augmente la hauteur
apparente ; préférez la pose horizontale.
• Pour poser des prises et des interrupteurs,
percez les trous d’encastrement avec une
scie cloche.

 VOUS POUVEZ ACHETER LA FICHE EN FORMAT PDF AU PRIX DE 1 €
EN CLIQUANT SUR CE LIEN

0 1670

Les sièges cannés de fabrication récente sont recouverts de cannage préfabriqué et fixé par un jonc dans une gorge périphérique.
Ce cannage, comme le cannage traditionnel, réalisé à la main par des artisans, peut se percer, surtout si
(bêtement) on monte dessus. Le remplacement est assez facile.Cannage_02

Sièges anciens

Cette technique peut être utilisée pour
recanner un siège ancien. Il faut, dans ce
cas, creuser une gorge périphérique à
l’emplacement des trous de passage de l’ancien
cannage. Utilisez une défonceuse avec une
fraise droite et creusez une rainure de 5 mm de
largeur et 10 mm de profondeur.

Matériel utilisé

• Cannage pour siège Cannor (Michel Nordlinger). Cannage véritable en rouleau de 100 x 60 cm pour 2 sièges ou 3 tabourets.

• Jonc de rotin Cannor (1,70 m)

Préparation

Cannage_03Enlever l’ancien cannage est l’opération la plus
difficile de la restauration.
Utilisez, de préférence, un bédane pour
décoller et sortir l’ancien jonc de la gorge. Cannage_09Le bédane est un ciseau de menuisier à lame épaisse
et étroite, destiné à la réalisation des mortaises. Cannage_05Faites levier avec le bédane en prenant appui sur
une planchette de bois pour ne pas endommager
le bord du siège. Cannage_06retArrachez l’ancien cannage. Cannage_07retGrattez soigneusement le fond de la gorge pour
éliminer tous les restes de cannage et de jonc.

Pose du cannage

Cannage_11Découpez le cannage en comptant sur tout le tour
1 cm de plus que la surface à recouvrir. Cannage_12Mettez le cannage à tremper dans l’eau jusqu’à
ramollissement. Sortez-le et laissez-le égoutter. Cannage_13Pendant le trempage, dépoussiérez la gorge… Cannage_16… et déposez de la colle à bois au fond et
sur son bord intérieur. Cannage_15Posez le cannage centré sur le siège et maintenez-le
avec une baguette de bois. Cannage_17Rentrez le bord du cannage dans la gorge avec
un tournevis large. Cannage_20Encollez le rentré de cannage
à la colle à bois. Cannage_21Enfoncez le jonc dans la gorge en utilisant
une petite cale de bois pour ne pas
marquer le bois du tabouret. Cannage_22Coupez le jonc lorsque le tour complet est fait. Cannage_23Arasez les petits débords de cannage
au couteau universel ou au cutter.

 

0 3326

Les plaquettes de briques ou de pierres reconstituées permettent de créer des décors traditionnels avec facilité. Les briques, comme les pierres, proposées par Modulo sont fabriquées par un procédé de reproduction à l’identique à partir de matériaux anciens recherchés dans le patrimoine français, ce qui donne l’authenticité de leurs formes.

Les plaquettes de briques se posent sur une surface sèche, propre et saine.
Éliminez les papiers peints et revêtements de murs, les écailles de peinture
ou de plâtre.
Avant la pose, mélangez les plaquettes de plusieurs paquets afin de panacher
les formes et les teintes.

Plaquettes de briques Cambridge (Modulo)

Reproductions de briques anciennes aux formes très irrégulières et aux  tonalités traditionnelles et chaudes.
• Plaquettes à base de plâtre.
• Quantité par boîte : 1 m2.
• Poids d’une boîte : 12 kg.
• Encollage avec Modulocolle 3 kg/m2 environ.
• Jointoiement avec Modulojoint 3 k/m2 environ.

Pose

02_briques muralesTracez des repères tous les 40 à 50 cm
à partir du haut. 03_briques muralesTracez des lignes horizontales qui serviront de repères
d’alignement  pour les rangées de briques. 04_briques muralesLa colle Modulocolle permet la pose par
simple encollage en plots. La colle assure
la tenue pratiquement immédiate de la plaquette
sur le mur. Elle peut aussi être utilisée en
double encollage : colle sur le mur et au dos de la brique. 05_briques muralesCommencez la pose par le haut afin d’éviter
la salissure  de briques déjà posées par
des coulures accidentelles de colle 08_briques muralesPosez les rangées en croisant les joints. Démarrez
la seconde rangée par une moitié de brique.

09_briques muralesLa forme irrégulière des briques à l’ancienne permet
une pose avec un espacement “à l’œil” . 10_briques muralesLes traits horizontaux permettent de garder
une bonne horizontalité des rangées.

07_briques muralesÉliminez les bavures de fabrication au dos de
la plaquette avec une râpe à bois. 06_briques muralesCoupez les briques avec une vieille scie égoïne à bois.
La coupe est à la fois facile et précise.

Joints

Le jointoiement des briques est réalisé quelques heures après la pose.

19_briquesNM 12_briques muralesLe mortier de jointoiement Modulojoint a une consistance
et une teinte qui correspondent aux joints traditionnels.
Le pot de joint comprend une poche plastique,
un pinceau et un fer à joint.
Gâchez le joint en respectant le mode d’emploi. 13_briques muralesRemplissez, à moitié, la poche avec du mortier à joint. 14_briques muralesDécoupez le bout de la poche en biais sur 1 cm.
Placez le bout de la poche au fond du joint et
pressez afin d’extruder le cordon  de mortier. 15_briques muralesAprès une trentaine de minutes, brossez les joints
au pinceau pour les régulariser. Utilisez, au besoin,
le manche du pinceau ou le fer à joint pour creuser
un joint ou pour le lisser selon l’aspect souhaité.

VOUS POUVEZ ACHETER LA FICHE EN FORMAT PDF AU PRIX DE 1 €
EN CLIQUANT SUR CE LIEN

0 7033

Une malle qui ne manque pas d’allure, mais qui a un peu vieilli et dont les couleurs ont, pour le moins, un aspect terne. Du papier peint, de la cire et un peu de temps permettent de lui donner un grand “coup de jeune”.

Malle_03 Malle_01 Une ancienne malle de voyage en bois achetée sur Troc.com.

Cette malle a été fabriquée artisanalement avec des planches fines de bois recouvertes de papier. Les planches sont assemblées par des cerclages en baguettes de bois et en cuir, avec des angles de renfort en acier. Tous ces éléments sont cloués soit avec des clous à tête ronde, soit avec de longs clous de tapissier. Les planches étant très minces, le montage a été réalisé en tordant les clous à l’intérieur.

Démontage des quincailleries

À l’origine, les planches ont été habillées de papier avant le montage. Il est impossible de démonter entièrement la malle sans risquer de tout casser. En revanche, on peut démonter les quincailleries afin d’habiller plus facilement les panneaux.

Malle_05Utilisez un vieux ciseau à bois pour arracher les clous
de tapissier qui fixent les quincailleries. Malle_06Faites levier avec la lame du ciseau
pour soulever la tête des clous. Malle_07Arrachez le clou avec des tenailles. Malle_08Si un clou résiste, il faut le détordre pour l’arracher.
Grattez pour enlever le papier aux emplacements des clous.
Malle_09Détordez le clou. Malle_10Poussez le clou avec les tenailles. Malle_12Arrachez de la même façon les clous à tête ronde.

Teinture des cerclages

Les cerclages sont rénovés avec une cire teignante pour leur donner une tonalité plus foncée.

Malle_15Posez des bandes d’adhésif de masquage pour ne pas
déposer de cire sur les panneaux, ce qui empêcherait
le collage de l’habillage. Malle_16Appliquez la cire au pinceau en couche grasse. Malle_17Essuyez pour enlever le surplus. Malle_18Appliquez la même cire sur le cuir pour le teinter et Malle_19Lustrez après séchage.

Habillage extérieur

Nous avons choisi d’habiller la malle avec des papiers peints très décoratifs. Le dessus et le dessous sont faciles à habiller, en revanche pour les côtés de la malle, le papier doit être rabattu à l’intérieur pour habiller les chants qui sont visibles lorsque la malle est ouverte.

Malle_21Pour découper le papier peint, juste aux dimensions de
chaque panneau, utilisez une spatule large et un cutter. Malle_22Éventuellement, le papier étant bien positionné,
marquez la coupe avec l’ongle. Malle_28Repérez l’emplacement de chaque morceau de papier. Malle_23Préparez de la colle à papier peint. Malle_24Encollez les morceaux de papier peint. Malle_31Collez le papier avec soin. Malle_30Marouflez avec un chiffon roulé en boule. Malle_32Arrachez l’ancien habillage en papier
partout où il tient mal. Malle_33Posez de petits morceaux de papier peint
sur tous les endroits qui ne peuvent pas être recouverts
par les grands panneaux. Utilisez de la colle Néoprène en
encollant à la fois le dos du papier et la partie à recouvrir. Malle_35Ces morceaux seront recouverts partiellement
par les grands panneaux de papier peint. Malle_37Exécutez les découpes particulières avec le cutter.

Remontage des quincailleries

Malle_39Positionnez les charnières, au dos de la malle,
au centre de chaque panneau. Malle_40Fixez-les avec des clous de tapissier. Malle_11Au besoin, rectifiez au marteau la forme
des angles en métal. Malle_41Fixez-les avec des clous à tête ronde. Malle_42Pour enfoncer les clous sans risquer de casser le bois,
placez un autre marteau de l’autre côté en “contrecoup”.
Malle_43Tordez ensuite le clou, côté intérieur. Malle_45Découpez le papier en façade pour
dégager le trou de la serrure. Malle_46Posez la serrure avec des clous de tapissier. Malle_47Clouez les poignées latérales bien centrées. Malle_48Pour toutes les quincailleries, rabattez les clous à
l’intérieur pour les tordre et assurer ainsi leur tenue.
Malle_49Pour poser la poignée en cuir, détordez des clous
de tapissier d’origine qui sont deux fois plus longs que
les clous récents. Ces longs clous sont désormais introuvables. Malle_50Refixez la poignée sans oublier de tordre
les clous à l’intérieur.

Habillage intérieur

Malle_51Collez des bandes de papier peint dans les angles. Malle_52retCollez des panneaux de papier peint sur chaque surface. Malle_53 Malle_54

Une malle rénovée et
très “tendance”.

VOUS POUVEZ ACHETER LA FICHE EN FORMAT PDF AU PRIX DE 1 €
EN CLIQUANT SUR CE LIEN

0 269

La lumière est un élément de décoration, surtout lorsqu’elle prend la forme de points lumineux dans un plafond en créant un décor de ciel étoilé. Longtemps réservé aux décorateurs professionnels, ce décor lumineux est désormais accessible au particulier bricoleur.

La fibre optique, un tuyau pour la lumière

La fibre optique est un fil fin dont on se sert pour le transport de la lumière et par conséquent pour un très grand nombre d’informations (sons, images, données numériques), ce qui la fait utiliser pour les communications des plus proches aux plus lointaines en téléphonie et télévision.
Qu’elle soit en verre ou en matière synthétique, qu’elle soit gainée ou non gainée, la fibre optique se comporte avec la lumière comme un tuyau avec de l’eau. La lumière va à très grande vitesse d’un bout de la fibre à l’autre et on peut couper la fibre, la lumière sort toujours au bout.

Utilisation en plafond lumineux

Les fibres optiques sont placées dans le plafond à travers des trous au diamètre adapté. Seul le bout des fibres est apparent, donnant un point lumineux. Les fibres sont couramment posées dans des plafonds suspendus en plaques de plâtre ou des plafonds tendus en PVC.

Nous avons utilisé un kit de plafond lumineux préparé par Ambiance Lumière. Il est réalisé avec des fibres optiques non gainées en PMMA (polyméthacrylate de méthyle), un matériau plastique très résistant et plus transparent que le verre.

Composition du kit Ciel Étoilé :

• 120 fibres ø 1 mm, serties dans une bague ø 30 mm.
• Un Tales, générateur à diode (LED) en aluminium  qui produit une lumière blanche ou colorée de 3 W.
• Un driver LED de puissance, qui transforme le courant électrique 230 V alternatif en courant très basse tension (5/12 V) continu.
Le Tales est raccordé au driver qui est raccordé à une ligne électrique standard.

01-ciel1Un exemple de faisceau de fibres MMA avec bague. 24-ciel3Le Tales, émetteur de lumière pour le  faisceau
de fibres optiques. 23-ciel3En haut un driver LED de puissance à trichromie dynamique.
Il assure le changement de couleur de la LED qui passe par
les couleurs de l’arc-en-ciel.
Un simple bouton-poussoir permet de choisir une couleur
ou de lancer le changement continu de couleur.
En bas un driver LED de puissance blanc.25-ciel3Lorsque le faisceau de fibres est emboîté dans le Tales
et que celui-ci est alimenté par le driver, la lumière
apparaît à l’extrémité de chaque fibre quels que soient
sa longueur et le trajet qu’elle suit. On peut même faire
un nœud sur la fibre, la   lumière apparaît toujours en bout.

Mise en place

02-ciel1Dans notre exemple, les fibres optiques sont incluses
dans le plafond suspendu en plaques de plâtre par-dessus,
avant réalisation du plancher. Maintenez la bague
à l’extérieur, là où elle sera accessible.03-ciel1Marquez d’un point les emplacements des fibres. 04-ciel1Équipez une petite perceuse sans fil
d’un foret de 1 mm de diamètre.
06-ciel1Percez le plafond aux emplacements marqués. 07-ciel1Enfilez une fibre dans chaque trou. 08-ciel1Poussez la fibre de façon à ce qu’elle dépasse
en dessous du plafond d’au moins 1 cm. 10-ciel1Maintenez chaque fibre en place avec un morceau
d’adhésif solide (Power Tape Pattex). 12-ciel1Collez chaque fibre par un point de mastic silicone. 13-ciel1Posez les fibres, série par série, selon la répartition choisie
sur le plafond. Dans notre exemple, les fibres sont rassemblées
par longueur selon la distance de l’émetteur de lumière. 15-ciel1Les faisceaux de fibres sont répartis de chaque côté
des solives et les fibres posées de façon aléatoire
pour créer une sorte de “voie lactée”.

Finitions et raccordement

La peinture du plafond doit être appliquée au pistolet, le passage d’un pinceau
ou d’un rouleau créant des traces en couchant les fibres optiques.
Après peinture, les bouts des fibres sont peints.

19-ciel2Une fois la peinture sèche, coupez chaque fibre
à ras du plafond. 26-ciel3Enfilez la bague du faisceau de fibres dans le Tales. 27-ciel3Serrez la vis pour les assembler.

Retrouvez Robert…

Cévennes Sensations