Poser des plaquettes de terre cuite

Poser des plaquettes de terre cuite

0 5081

La terre cuite est un matériau naturel et traditionnel dont l’aspect est irremplaçable. Grâce aux plaquettes de terre cuite à coller, la création d’un décor en briques de terre cuite est simple et demande seulement un peu de temps et de méthode.

Pose des plaquettes

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-02
Préparez le mortier-colle en mélangeant la poudre avec de l’eau claire : 6,5 l d’eau pour un sac de 25 kg, soit 3,850 kg de poudre pour 1 l d’eau.

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-03
L’idéal est d’utiliser un malaxeur rotatif avec une perceuse assez puissante pour obtenir un mélange homogène.

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-04
Déposez le mortier-colle à la truelle sur une surface d’environ 1 m2.

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-05
Striez le mortier-colle avec le peigne à colle, tenu presque verticalement.

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-06
Les cales de bois ont été mises à tremper depuis plusieurs heures pour gonfler (elles seront plus faciles à enlever après séchage).

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-07
Posez les plaquettes en appuyant pour écraser les sillons de ciment-colle.

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-08
Placez une cale d’épaisseur entre chaque plaquette.

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-09
Vérifiez l’horizontalité de la première rangée, elle est essentielle pour la suite de la pose. Au besoin, calez.

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-11
Placez des cales sur les plaquettes avant de poser la seconde rangée.

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-10
Croisez les joints d’une rangée à l’autre. Dans un angle, il suffit d’alterner le sens de pose de la pièce d’angle.

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-12
Mesurez les coupes, sans oublier l’épaisseur de la cale verticale.

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-13
Coupez la plaquette avec un ciseau à brique, une meuleuse ou une machine à couper le carrelage (pour ces plaquettes de terre cuite, la machine est parfaitement efficace).

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-14
Posez la coupe avec les cales d’espacement…

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-15
… ou avec de la corde de Nylon.

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-16
Vous pouvez aussi réaliser des décors en bande avec des plaquettes de couleur différente.

Cales d’espacement
L’espace entre les plaquettes peut être très variable selon l’aspect souhaité avec un minimum de 2 mm. En général, on utilise des baguettes de bois raboté. Dans notre exemple, pour réaliser des joints de 6 mm d’épaisseur, nous avons utilisé trois types de cales d’espacement : des morceaux de baguette rabotée, des morceaux d’Isorel de 3 mm d’épaisseur (deux morceaux chaque fois) et de la corde de Nylon de 6 mm de diamètre.

Les conseils de Robert

  • Soignez la préparation du mortier-colle et du mortier de jointoyage.
  • Mélangez les plaquettes de plusieurs boîtes pour avoir une répartition aléatoire des tons de terre cuite.
  • Lavez immédiatement les traces de mortier sur les plaquettes sinon elles seront difficiles à nettoyer.

Jointoyage

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-17
Après 24 heures de séchage, enlevez les cales d’espacement : les cales en bois qui ont séché…

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-18
… ou la corde de Nylon qui n’adhère pas à la colle.

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-19
Préparez le mortier à joint en ajoutant 10 à 12 % d’eau au volume de poudre. Mélangez avec soin pour obtenir une pâte onctueuse, sans grumeaux.

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-20
Garnissez les joints. Avec une truelle langue-de-chat, faites glisser un peu de mortier que vous aurez déposé sur la truelle de maçon.

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-21
Nettoyez au fur et à mesure les débords de joint avec une éponge et de l’eau claire en rinçant souvent l’éponge.

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-22
Avec un fer à joint, serrez les joints pour qu’ils soient réguliers et ne se fendillent pas. Ici, nous avons fabriqué un fer à joint en tordant un morceau de barre ronde d’aluminium de 6 mm de diamètre.

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-23
Le choix des argiles et les différentes cuissons permettent d’obtenir toute une gamme de couleurs et de nuances naturelles.

PLAQUETTE-TERRE-CUITE-10-24
La terre cuite en bref
La brique est un matériau naturel qui fait appel aux quatre éléments :

  • la terre : l’argile naturellement sta-ble et résistante,
  • l’eau qui se mélange à la terre pour donner une pâte dont la plasticité permet de créer toutes les formes,
  • l’air qui sèche la terre pour la fixer avant qu’elle ne subisse l’épreuve du feu,
  • le feu qui lui donne sa dureté, sa couleur et son toucher velouté.

L’histoire de la brique commence il y a 7 000 ans à l’époque des Égyptiens qui l’utilisent pour bâtir leurs maisons ; elle se poursuit en Assyrie, en Perse, à Baby-lone… et que dire de la magnifique basilique d’Albi, dans le Tarn, véritable hymne à la brique. Après quelques siècles de discrétion, la brique connaît un nouvel essor au xixe siècle pendant l’industrialisation : Londres et le nord de la France se couvrent de bâtiments en brique rouge. Aujourd’hui, la brique est surtout considérée comme un matériau de décoration tant à l’extérieur qu’à l’intérieur et il est fréquent qu’elle vienne parer les structures en béton.

Articles qui peuvent vous intéresser…

Pas de commentaires

Laisser une réponse