Tags Posts tagged with "cloison"

cloison

0 5216

Séparer une pièce en deux avec une cloison mobile permet d’optimiser l’utilisation d’une grande pièce en créant deux espaces sans pour autant cloisonner définitivement. Dans notre exemple la présence d’une seule fenêtre dans la pièce nous a amenés à choisir une séparation translucide, laissant passer la lumière.

Deux types de cloisons coulissantes sont utilisables : soit une façade de placard, posée au sol, soit une séparation suspendue au plafond. Toutes deux sont proposées par Sogal, le spécialiste des portes de placard.
Nous avons choisi et installé une façade et une cloison au même décor.
Les deux systèmes ont été commandés après prise de mesures pour être fabriqués en usine puis livrés sur le chantier.

Les avantages comparés
Façade coulissante :
• Elle peut être posée quelle que soit la structure du plafond puisqu’elle roule au sol.
• Elle est moins chère.

Séparation coulissante :
• Aucun rail au sol ce qui facilite le passage et l’entretien du sol.
• Esthétique parfaite des deux faces.

Éléments choisis (Sogal)
• Façade type Transparence à traverses haute et basse larges.
• Séparation coulissante suspendue, type Transparence.
Les deux sont constituées de profilés New Edge coloris chêne blond cérusé et de panneaux en verre
à effet sablé.

Poser une façade coulissante

Les vantaux d’une façade coulissante roulent sur un rail posé au sol
et ils sont guidés dans un rail de plafond.

Pose du rail haut

Cloison_couli_01Il est généralement nécessaire d’ajuster les rails
en longueur. Tracez. Sciez à la scie à métaux. Cloison_couli_04Dans notre exemple, le plafond tombe en arrondi
sur les murs. Mesurez la longueur avant arrondi. Cloison_couli_05Reportez-la sur le rail haut. Cloison_couli_08Réalisez une coupe en biais à la scie à métaux Cloison_couli_07Le rail inférieur étant positionné au sol, repérez
l’emplacement du rail haut en utilisant
une règle et un niveau à bulles. Cloison_couli_09Percez le rail haut tous les 50 à 80 cm dans l’une
et l’autre gorge en alternance pour sa fixation.

Cloison_couli_11Positionnez le rail au plafond et tracez les points
de perçage.
Cloison_couli_14Percez avec un perforateur et une mèche à béton.

Cloison_couli_13Enfilez des chevilles adaptées au matériau du plafond.
Ici, des chevilles plastique qui se bloquent
dans le matériau. Cloison_couli_10Vissez le rail au plafond.

Positionnement des vantaux

Cloison_couli_15Déclipez les chariots à roulettes pour les faire descendre
dans leur support et dévissez la vis placée en haut. Cloison_couli_16Enfilez le haut du vantail dans le rail. Cloison_couli_17Soulevez le vantail et posez le chariot sur le rail.
La roulette repose sur le rail et, de chaque côté,
des clips plastique se bloquent dans le rail. Cloison_couli_18La vis permet de régler la hauteur du vantail. Cloison_couli_19En jouant sur les deux chariots, réglez l’aplomb
du vantail.

Pose du rail bas

Cloison_couli_21Déplacez le vantail et le rail pour que le panneau
soit vertical et tracez la position du rail au sol.
Procédez de même en poussant le vantail de l’autre côté. Cloison_couli_22Fixez le rail au sol en le chevillant ou en collant avec
un mastic de fixation. Cloison_couli_23Posez les trois autres vantaux de la même façon,
deux sur chaque rail. Cloison_couli_29Façade coulissante fermée.

Posez une séparation
coulissante suspendue

La séparation coulissante est suspendue par des chariots dans des rails fixés au plafond.
Le plafond doit supporter 55 kg par mètre et par rail et les fixations doivent être adaptées au plafond et supporter une charge de 20 kg par fixation.

Préparation des rails

Separation_couli_02OKÉventuellement, recoupez le rail à
la bonne longueur puis percez les trous
de passage des vis de fixation tous les 30 cm. Separation_couli_15Les chariots à roulettes des rails s’enfilent
sur des platines d’accroche fixées à
la traverse haute du vantail. Separation_couli_19Le chariot est pourvu d’une pointe qui vient se bloquer
dans une butée fixée en bout de rail. Separation_couli_18Enfilez les chariots dans le rail : quatre chariots pour
deux vantaux. Attention au sens des chariots
pour utiliser les butées. Separation_couli_20Placez une butée à chaque bout du rail.

Pose des rails

Separation_couli_14Positionnez le rail au plafond et tracez
au travers des trous. Separation_couli_06Percez, chevillez et vissez.
Le choix des chevilles en fonction du plafond
est essentiel à la bonne tenue du système.Separation_couli_09Afin d’obtenir le bon espacement
entre les deux rails (40 mm entre axes), utilisez
une baguette de bois que vous appliquez contre
le premier rail fixé, puis plaquez le second rail
contre la baguette.Separation_couli_11Maintenez l’ensemble par des serre-joints. Separation_couli_12Marquez les points de perçage avec la perceuse pour
prépercer le plafond. Percez, chevillez et vissez
le second rail.

Galets de guidage

Des galets de guidage peuvent être posés
au sol pour diriger
les vantaux et les solidariser. Ils roulent dans la gorge
inférieure de la traverse basse du vantail.

Separation_couli_28Dévissez les galets de guidage qui sont fixés
sous le vantail pour le transport. Separation_couli_23Vissez au sol le galet à platine plate.
Il est positionné dans l’axe du vantail. Separation_couli_22Vissez dans la gorge du vantail le galet
à platine déportée. Separation_couli_24Le vantail intérieur sera posé au-dessus du premier
galet et le vantail extérieur au-dessus du second
galet qui est fixé sur le premier vantail.

Pose des vantaux

Separation_couli_25Pour accrocher un vantail aux chariots, travaillez à deux,
l’un soulevant le vantail, l’autre assurant la fixation. Separation_couli_26Le vantail étant soulevé, insérez la tête de vis
du chariot dans la platine d’accroche. Separation_couli_27Éventuellement, réglez la hauteur en vissant
ou dévissant la vis du chariot avec la clé fournie.
Fixez le vantail en serrant le contre-écrou
avec l’autre côté de la clé. Separation_couli_29Posez sur chaque face, le bandeau cache-rail.
Inclinez le bandeau pour l’accrocher à la gorge du rail
et pressez sur sa face avant pour
le clipper sur le rail. Au besoin tapotez au maillet.

0 2703

Le bloc de chanvre est un matériau de construction isolant, léger et écologique destiné à la construction de murs ou de cloisons. Aussi faciles à monter que des carreaux de plâtre ou des blocs de béton cellulaire, les blocs de chanvre ont de très bonnes propriétés thermiques et phoniques, de plus ils sont totalement écologiques, composés de chanvre et de chaux.

 

Caractéristiques écologiques de Chanvribloc :
Éco-matériau aux performances écologiques élevées.
Matériau bio-sourcé 100 % à base d’éléments naturels : chènevotte et chaux hydraulique.
Fabrication par moulage à froid et séchage à l’air libre.
Faible consommation d’énergie à la production : 4 fois moins que la brique en terre cuite alvéolée et 3 fois moins que le béton cellulaire.
Faible poids d’où une économie d’énergie lors du transport.

Caractéristiques techniques des Chanvriblocs :
•Blocs de chanvre épaisseur 10 cm.
– Dimensions : 30 x 60 cm.
– Masse volumique : 350 kg/m3.
– Résistance thermique : 1,33 m2K/W.
– Conductivité thermique l : 0,075 W/mK.
– Indice d’affaiblissement acoustique : 50 dB.
– Utilisation : cloisons jusqu’à 4 m, isolation intérieure ou extérieure jusqu’à 6 m.
(Prix indicatif : 5,38 € pièce ou 27,50 € le m2)
•Blocs de chanvre épaisseur 15 cm.
– Dimensions : 30 x 60 cm.
– Masse volumique : 300 kg/m3.
– Résistance thermique : 2,1 m2K/W.
– Conductivité thermique l : 0,070 W/mK.
– Indice d’affaiblissement acoustique : 50 dB.
– Utilisation : cloisons jusqu’à 5 m, isolation intérieure ou extérieure jusqu’à 8 m.
(Prix indicatif : 8,37 € le bloc)
• Blocs de chanvre épaisseur 20 cm.
– Dimensions : 30 x 60 cm.
– Masse volumique : 300 kg/m3.
– Résistance thermique : 2,8 m2K/W.
– Conductivité thermique l : 0,070 W/mK.
– Indice d’affaiblissement acoustique : 54 dB.
– Utilisation : murs autoporteurs jusqu’à 6 m, isolation intérieure ou extérieure jusqu’à 9 m.
• Blocs de chanvre épaisseur 30 cm.
– Dimensions : 20 x 60 cm.
– Masse volumique : 300 kg/m3.
– Résistance thermique : 4,2 m2K/W.

Montage de la cloison

Les blocs de chanvre peuvent être maçonnés au plâtre ou au mortier de chaux, mais ils sont conçus pour être assemblés à joint mince avec un mortier-colle (comme les blocs de béton cellulaire). Les liaisons avec les murs, les menuiseries et entre les cloisons sont réalisées avec des pattes métalliques (des suspentes de plafond en plaque de plâtre).

cloison_chanvre-04Tracez l’emplacement de la cloison au sol. cloison_chanvre-05Préparez le mortier d’assemblage en mélangeant
un sac de poudre avec 7,5 l d’eau propre.

Mortier-colle Chanvribloc
Spécialement conçu pour la pose à joints minces, le mortier-colle Chanvribloc est composé de liant hydraulique et de charges minérales.
• Préparation à la bétonnière : 5 min.
• Dosage : 1 sac de 28 kg pour 7,5 l d’eau.
• Temps d’utilisation du mélange : 3 h.
• Temps d’ajustabilité : 20 min.
• Consommation : 2,5 kg par m2 de cloison de 10 cm.

cloison_chanvre-01

 

cloison_chanvre-07Déposez un cordon de mortier-colle sur le sol. cloison_chanvre-08Déposez aussi de la colle sur le mur,
à l’aplomb du tracé au sol. cloison_chanvre-10La truelle crantée permet d’étaler une couche
régulière de mortier-colle. cloison_chanvre-11Posez le bloc sur la colle. cloison_chanvre-12Pliez une patte métallique à angle droit
pour faire une équerre. cloison_chanvre-15Vissez l’équerre au mur après avoir chevillé. cloison_chanvre-16Contrôlez et corrigez au besoin la verticalité du bloc. cloison_chanvre-18Clouez la patte sur le bloc avec des pointes
3 x 70 galvanisées.

cloison_chanvre-19Encollez le tracé au sol et le côté du bloc en place. cloison_chanvre-20Posez le bloc suivant contre les lignes
de mortier-colle. cloison_chanvre-22Contrôlez l’alignement des blocs. cloison_chanvre-23De l’alignement des blocs de la première rangée
dépend celui de toute la cloison. cloison_chanvre-26Dans notre exemple, des murets sont montés
perpendiculairement à la cloison. Veillez à leur alignement
et leur verticalité.

Pose des rangées suivantes

cloison_chanvre-27Encollez le chant des blocs à la truelle crantée. cloison_chanvre-29Commencez la seconde rangée par un demi-bloc
afin de croiser les joints des rangées et éviter
les ”coups de sabre” (joints alignés sur plusieurs rangées
qui sont des points de faiblesse de la construction). cloison_chanvre-30Posez une équerre de liaison avec le mur. cloison_chanvre-33Maçonnez les blocs les uns contre les autres. cloison_chanvre-34Croisez les blocs du muret avec la cloison. cloison_chanvre-35En bout de rangée, mesurez la coupe à réaliser. cloison_chanvre-39Encollez la coupe et placez-la.

cloison_chanvre-42Poursuivez le montage rangée par rangée en contrôlant
régulièrement la verticalité et l’alignement.

cloison_chanvre-36Pour réaliser les coupes droites
vous pouvez utiliser la boîte à
découpe proposée par Chanvribloc. cloison_chanvre-37


Pose d’une porte

cloison_chanvre-48La pose d’une porte est exécutée comme avec
n’importe quel autre matériau de cloison.
Calez la porte bien verticale. cloison_chanvre-49Bâtissez autour de la porte. Dans notre exemple,
le sol de la pièce cloisonnée est surélevé de 15 cm,
d’où la découpe du premier bloc. cloison_chanvre-53Posez les blocs côte à côte en contrôlant
leur alignement à la règle. cloison_chanvre-57Fixez le bloc au dormant de la porte par une équerre. cloison_chanvre-59Comme pour les autres éléments de cloison,
croisez les joints.


cloison_chanvre-61Montez trois rangées et attendez une douzaine
d’heures la prise de la colle, avant de poursuivre
la construction. cloison_chanvre-62Renforcez les angles et les jonctions
entre deux cloisons avec une patte clouée. cloison_chanvre-66La légèreté des blocs Chanvribloc rend la construction
facile et moins fatigante qu’avec les matériaux
traditionnels. cloison_chanvre-68Le découpage facile des blocs permet de suivre
la pente du toit.

Encastrements

L’encastrement des gaines et appareillages électriques
est facilement réalisé avec les outils traditionnels ou avec
les outils électroportatifs.

cloison_chanvre-80La rainureuse entaille avec précision le bloc.

cloison_chanvre-82Le matériau est très facilement creusé au burin…
cloison_chanvre-83… ou à la scie trépan.

0 28
Une technique de pose facile.

Afin de profiter de l’éclairage naturel dans le couloir, nous avons réalisé le haut de la cloison
de la salle de bains en briques de verre, un matériau à la fois décoratif et technique.
La méthode de pose Nomofix permet un montage très facile, rapide et propre.

Brique_verre_02 La surface de pose doit être parfaitement plate, horizontale
et dépoussiérée.

Brique_verre_07Tracez une verticale sur le mur comme guide de pose.

Brique_verre_05 Encollez deux profilés.

Brique_verre_07 Collez un profilé horizontal et un vertical
le long du tracé.

Brique_verre_10 Encollez le dessus  des profilés.

Brique_verre_15 Posez la première brique dans l’angle et collez un profilé vertical
contre son chant.

Brique_verre_16 Posez les briques les unes contre les autres en intercalant des profilés encollés.

Brique_verre_20 Tassez les briques de verre sur le profilé bas et entre elles.

Brique_verre_22 La rangée terminée, collez un profilé long. Encollez-le dessus…

Brique_verre_27…et poursuivez la pose en contrôlant le bon alignement des briques de verre.
Terminez la cloison avec des carreaux de plâtre coupés à dimension.Brique_verre_36 Pour une finition parfaite vous pouvez déposer un cordon fin
et régulier de mastic silicone entre les briques.

Brique_verre_37 Lissez le joint.

VOUS POUVEZ ACHETER LA FICHE EN FORMAT PDF AU PRIX DE 2 €
EN CLIQUANT SUR CE LIEN

Retrouvez Robert…

Cévennes Sensations