Tags Posts tagged with "fenêtre"

fenêtre

0 5263

La fenêtre de toit est la solution idéale pour apporter lumière et aération dans une pièce aménagée dans les combles de la maison. Elle apporte beaucoup plus de lumière qu’une lucarne ou un chien-assis et son installation est plus facile et nettement moins coûteuse.
Sa pose est à la portée du bricoleur puisqu’elle peut être réalisée entièrement par l’intérieur, sans monter sur
le toit, donc sans danger et sans équipement de sécurité.fenetre-toit-finale-DSC_5711

Chaque chantier d’installation d’une fenêtre de toit est particulier en fonction de la structure de la toiture, du matériau de couverture (tuiles plates, tuiles canal, tuiles à emboîtement, ardoises, bardeaux…), de la charpente et de la composition du plafond, s’il y a lieu.
Notre fenêtre a été installée dans une pièce aménagée, la toiture étant recouverte de tuiles canal.

La fenêtre de toit installée

Fenêtre de toit Designo R4 RotoTronic (Roto)
de 134 x 98 cm.
• Vantail et dormant en pin massif vernis.
• Double vitrage ITR 24 mm à l’argon avec verre
extérieur float traité basse émissivité.
• Pose avec une pente de toiture de 15 à 85°.
• Ouverture par chaîne : 25 cm.
• Double joint d’étanchéité.
• Habillage extérieur en aluminium finition anthracite.

La motorisation électrique de la fenêtre de toit

La fenêtre est équipée d’un système d’ouverture/fermeture à distance par une télécommande radio (il existe aussi une version à commande filaire murale).
• Motorisation dissimulée (tous les composants
électriques sont montés en usine).
• Récepteur radio 3 canaux intégré.
• Détecteur de pluie qui assure la fermeture automatique de la fenêtre en cas de pluie ou de brouillard.
• Câble électrique avec prise 230 V.
• Commande et précâblage électrique prévus
pour volets et stores intérieurs et extérieurs.

Prix indicatif : 824 € la fenêtre et 240 € les raccords de toiture


Définissez l’emplacement de la fenêtre avant de l’acheter et vérifiez, auprès du vendeur, la possibilité d’implantation en fonction de l’espace disponible en toiture par rapport à la charpente.
La pose se réalise en quatre grandes étapes :

 1. Préparation de la trémie

Le percement du plafond puis de la toiture, pour créer la trémie de pose de la fenêtre, est à chaque fois différent et nécessite l’adaptation des techniques.

fenetre-toit_01La fenêtre de toit est installée dans une pièce utilisée
en bibliothèque. Les murs et le sol ont été protégés
par des feuilles de polyane.
fenetre-toit_08Un perçage de repérage à la scie trépan permet
de connaître la composition du plafond,
du panneau isolant en plaque de plâtre.
fenetre-toit_03Déterminez l’emplacement de la fenêtre.
fenetre-toit_06Tracez le pourtour de la découpe du plafond :
dimensions de la fenêtre plus 3 à 4 cm en périphérie. fenetre-toit_10Le plafond étant constitué d’un panneau isolant
en plaque de plâtre, on peut réaliser une découpe
à la scie sabre.

fenetre-toit_12La découpe permet de découvrir le dessus du plafond ;
ici, une couche de laine de verre sous
les chevrons.
fenetre-toit_13La laine de verre a été posée entre des contre-chevrons.
Enlevez l’isolant. fenetre-toit_14 Découpez le contre-chevron.fenetre-toit_20Enlevez le contre-chevron.
fenetre-toit_19Découpez un chevron pour accéder
à la couverture. fenetre-toit_21Enlevez le chevron coupé en veillant à ce
que les tuiles qu’il porte ne tombent pas.
fenetre-toit_23Dégagez la couverture en enlevant le film d’étanchéité… fenetre-toit_24… puis les tuiles. Enlevez progressivement
les chevrons et les tuiles.

fenetre-toit_27Exécutez les découpes pour obtenir la trémie
de pose de la fenêtre.
fenetre-toit_41Posez les morceaux de chevrons nécessaires
à la création d’un chevêtre pour les appuis en partie
basse et en partie haute du dormant de fenêtre. fenetre-toit_42-bisHabillez le pourtour de la trémie d’une bande
d’étanchéité (type feutre bitumé).

Conseil

fenetre-toit_39Présentez le dormant de fenêtre pour contrôler la trémie.

 2. Pose de la fenêtre de toit

Préparation du vantail dormant

fenetre-toit_29Enlevez l’habillage supérieur du vantail ouvrant.
fenetre-toit_30Branchez la prise électrique de la fenêtre et
commandez l’ouverture avec le kit de mise en service
qui est raccordé à la motorisation. fenetre-toit_32Enlevez les habillages inférieurs du vantail ouvrant. fenetre-toit_33Ôtez le circlip de l’axe de raccordement de la chaîne
de manœuvre et retirez la chaîne.
fenetre-toit_35Débranchez le connecteur de volet sur le côté du châssis. fenetre-toit_36Enlevez les circlips de fixation des bras du vantail. fenetre-toit_37Décrochez de leur axe les bras du vantail. fenetre-toit_38Basculez le vantail ouvrant pour le sortir
du vantail dormant.

Pose du vantail dormant

fenetre-toit_45Posez le vantail dormant centré sur les pièces
de charpente de la trémie. Il est entouré d’un jeu
de 3 à 4 cm maxi. Au besoin, rectifiez et calez.
fenetre-toit_46Fixez le châssis sur les chevrons de la trémie en
enfonçant l’ergot des équerres de fixation dans le bois… fenetre-toit_47… et en vissant ces équerres avec des vis VBA. fenetre-toit_48Vissez aussi les pattes latérales après les avoir pliées
et ajustées pour qu’elles reposent sur les chevêtres
haut et bas. fenetre-toit_50Posez le vantail ouvrant dans
le dormant en plaçant ses axes de rotation
dans leur logement. fenetre-toit_51Fixez l’ouvrant en clipsant ses bras. Fermez l’ouvrant
pour vérifier le bon fonctionnement et, donc,
le bon équerrage du dormant.

3. Pose des raccords périphériques d’étanchéité

Le modèle de raccord d’étanchéité est adapté au type de couverture. En général, il est nécessaire de recouper certains éléments de la couverture pour les adapter au pourtour de la fenêtre. Dans le cas d’une couverture en tuiles canal, les variations possibles de recouvrement de ce type de tuile permettent une adaptation facile.

fenetre-toit_52Emboîtez le raccord inférieur en glissant ses parties
verticales sous le joint d’étanchéité du dormant.
fenetre-toit_53Le raccord s’insère, en bas et sur les côtés,
en soulevant le joint en caoutchouc. fenetre-toit_54Reposez les tuiles de courant autour de la fenêtre,
sous la jupe du raccord d’étanchéité. fenetre-toit_55Posez les tuiles de couvert et formez
la jupe autour des tuiles.
fenetre-toit_57Placez les raccords latéraux en les glissant sous les joints.
Ils s‘emboîtent aussi sur le raccord inférieur.
Pour faciliter l’opération déposez temporairement
le vantail ouvrant.
fenetre-toit_59Placez le raccord supérieur, emboîté sur les raccords
latéraux et inséré sous le joint d’étanchéité du dormant. fenetre-toit_60Les quatre raccords constituent un ensemble
qui assure l’étanchéité parfaite de la fenêtre à l’eau.

 4. Repose des matériaux de couverture, habillage et finitions de la fenêtre de toit

fenetre-toit_61Reposez les tuiles de courant au-dessus de la fenêtre
en réalisant d’éventuelles coupes d’ajustement.
fenetre-toit_62Posez les tuiles de couvert.
fenetre-toit_63Installez définitivement le vantail ouvrant. fenetre-toit_65Raccordez éventuellement
les connexions électriques pour volet ou store.
fenetre-toit_64Présentez le capot d’habillage supérieur. fenetre-toit_66Insérez le câble du détecteur de pluie au travers
du trou prévu dans le capot supérieur et
raccordez–le à son connecteur.
fenetre-toit_67Posez le capot et insérez le capteur de pluie
sur le haut du raccord d’étanchéité. fenetre-toit_68Clipsez les capots inférieurs sur le vantail ouvrant. fenetre-toit_74Habillez les retombées intérieures de la trémie.
La rainure en bas du dormant est conçue
pour insérer une plaque de plâtre de 13 mm.

Mise en route de la motorisation

fenetre-toit_76Fixez le câble électrique et raccordez-le à une prise.
fenetre-toit_78Réalisez l’opération d’apprentissage
de la télécommande d’après sa notice.
fenetre-toit_77Déconnectez le kit de mise en service. fenetre-toit_72Accrochez la chaîne sur le vantail et posez
le clip de blocage. fenetre-toit_79Le mécanisme d’ouverture de la fenêtre
est extrêmement discret et son fonctionnement
totalement silencieux.

 

0 5997

Dans le cadre de la restauration d’une maison ancienne, la ­technique traditionnelle de pose d’une fenêtre en bois est le scellement. On conseille, en général, de sceller une fenêtre avec du ciment prompt. Je préfère utiliser, côté intérieur, du plâtre briqueteur qui a une prise moins rapide, mais qui est plus facile à utiliser et qui ne se fissure pas comme le ciment prompt.

Capture d’écran 2015-03-05 à 18.36.56

Choix de la fenêtre
Dans le cadre de la rénovation d’un bâtiment très ancien (construit et modifié entre le xive et le XIXe siècle), nous avons choisi des fenêtres en bois équipées de double vitrage de format moyen correspondant aux vitres utilisées au XIXe. Nos fenêtres devaient nécessairement être fabriquées sur mesure. Deux possibilités : commander des fenêtres sur mesure à un industriel de la fenêtre ou faire appel à un artisan menuisier. Le choix d’un artisan menuisier local (Atelier Rubbo à Alès) s’explique par de nombreuses raisons :
• la préférence de faire travailler les gens de la région ;
• le menuisier est venu prendre les mesures sur place, ce qui élimine les erreurs ;
• la fabrication d’un modèle de fenêtre qui correspond à la tradition régionale ;
• la limitation de l’impact écologique en ne transportant pas des fenêtres sur des centaines de kilomètres entre l’usine de fabrication et le lieu de pose ;
• la qualité du travail artisanal ;
• un prix qui n’est pas toujours plus élevé ;
• la pose peut être effectuée sans les vitrages qui seront posés sur la fenêtre en place ;
• la fenêtre peut recevoir une sous-couche et une première couche de peinture avant vitrage.
Pose de la fenêtre
La pose d’une fenêtre est une opération simple, si ses dimensions correspondent à la baie à équiper. La hauteur de la fenêtre est prise entre le linteau et l’appui, la largeur entre les tableaux. Attention, dans la construction ancienne, les tableaux sont parfois en biais. La fenêtre est posée à l’emplacement d’une ancienne fenêtre, en appui contre les tableaux de baie, contre le linteau et en appui sur le rejingot qui a été réalisé en mortier.
01_fenêtreCreusez les trous de scellement de chaque côté.
Trois trous sont suffisants.02_fenêtre Dépoussiérez et mouillez avec une éponge humide.03_fenêtre Tracez les emplacements des scellements
sur le dormant de la fenêtre.04_fenêtre “Lardez” aux emplacements tracés.05_fenêtreIl suffit de planter trois clous en biais, enfoncés à moitié.
Cette technique remplace les pattes à scellement.
Elle est plus discrète, plus facile et plus économique.06_fenêtre Déposez un cordon de mastic-colle sur le rejingot.07_fenêtre Posez la fenêtre, sa pièce d’appui posée sur le rejingot,
écrasant le cordon de mastic, et ses montants
en appui contre les tableaux de baie.09_fenêtre Centrez la fenêtre. 19_fenêtreContrôlez l’horizontalité de la fenêtre…18_fenêtre …  et sa verticalité.10_fenêtreFixez temporairement par une chevillette.11_fenêtre Protégez le bois des montants du dormant
avec du ruban de masquage.12_fenêtre Scellez la fenêtre en garnissant les trous de scellement
autour des pointes avec du plâtre briqueteur.14_fenêtre Utilisez une taloche pour apporter
le plâtre près du scellement.15_fenêtre Lissez le plâtre pour reboucher l’espace
entre le dormant de la fenêtre et la maçonnerie.16_fenêtre
Enlevez le ruban de masquage avant séchage
complet du plâtre.

0 1090

Si une paumelle ne tient plus sur la porte ou sur le dormant, c’est que ses vis de fixation n’accrochent plus dans le bois. Pour refixer une paumelle, il faut :
1. Dégonder la porte.
2. Démonter la demi-paumelle concernée.
3. Enfoncer dans chaque trou de vis une petite cheville taillée dans du bois tendre (au besoin, agrandir les trous à la perceuse).
4. Couper la partie des chevilles qui dépasse et araser au ciseau à bois.
5. Faire des avant-trous dans les chevilles avec une mèche plus petite que les vis à bois utilisées.
6. Revisser la paumelle avec des vis à bois neuves.