Tags Posts tagged with "porte"

porte

0 14399

Pour fermer l’entrée d’une grange ou d’un bâtiment annexe, vous pouvez fabriquer vous-même une porte en bois à partir de lames à volet en sapin, sans avoir de connaissances particulières en menuiserie et avec votre outillage de base.

porte en bois_58La porte ferme une ouverture avec un linteau courbe.
Elle est fabriquée avec deux couches croisées
de lames à volet de 21 mm d’épaisseur afin d’obtenir
une porte de 42 mm d’épaisseur.
Les lames sont vendues découpées à la mesure
chez les marchands de bois.

Mesures et tracé de l’arrondi

Les mesures de la baie seront diminuées de 10 à 15 mm
pour assurer un jour régulier afin de permettre l’ouverture
et la fermeture de la porte.

porte en bois_02Mesurez la largeur de la baie à fermer en haut,
au milieu et en bas. porte en bois_03Mesurez la hauteur des deux côtés.
porte en bois_01Tracez la forme de l’arrondi du linteau
sur un carton qui servira de gabarit de découpe.
porte en bois_04Repérez et relevez les emplacements des pentures.

Fabrication de la porte en bois

Chaque lame à volet est entaillée d’une rainure
d’un côté et d’une languette de l’autre, comme des lames de parquet,
afin de les emboîter. Une face de la porte est constituée
de lames verticales, la seconde face est constituée de lames horizontales.

porte en bois_05Les lames sont collées entre elles avec
une colle à bois souple (Ni clou Ni vis). porte en bois_06Avec un maillet, emboîtez les lames
entre elles après encollage.
porte en bois_07Veillez à l’alignement des lames au bout.
porte en bois_09Positionnez la première lame
horizontale au bout, parfaitement d’équerre.
porte en bois_10 Vissez les lames verticales sur la lame
horizontale avec des vis VBA de 35 mm porte en bois_11Poursuivez l’assemblage des lames verticales.
porte en bois_12Vissez temporairement une seconde lame
horizontale à l’autre bout de la porte pour assurer
le maintien du panneau. porte en bois_13Une fois assemblées, les lames verticales constituent
un panneau qui sera l’une des faces de la porte.
porte en bois_15Assemblez ensuite les lames horizontales
en les collant sur le panneau.
porte en bois_16Emboîtez les lames en les alignant
à l’un des bords du panneau.
porte en bois_17Serrez les lames au maillet. porte en bois_19Vissez, au fur et à mesure sur le panneau
de lames verticales.

Découpeporte en bois_20Découpez le carton gabarit pour l’arrondi
du haut de la porte.
porte en bois_22
Tracez l’arrondi sur la porte.
porte en bois_23
Découpez à la scie sauteuse.
porte en bois_24
Abattez les arêtes à la ponceuse afin de créer
un léger chanfrein.

Pose des pentures et des verrous

La porte est équipée de pentures traditionnelles
avec des gonds scellés directement dans la pierre des montants de la baie.
Ces pentures sont fixées sur la porte par des boulons à tête ronde et collet carré.
Elle est pourvue de deux verrous à clef dont la gâche a été creusée dans la pierre.

porte en bois_25Tracez les emplacements des pentures
en fonction de votre relevé.
porte en bois_26Positionnez les pentures avec une équerre pour
qu’elles soient perpendiculaires au chant de la porte. porte en bois_27Un débord de 5 cm est prévu pour la fixation
des gonds dans la pierre du cadre de la baie. porte en bois_28 Percez les trous de fixation au travers des trous
des pentures avec une mèche à bois au diamètre des boulons.
porte en bois_29Ce type de boulons est indémontable de l’extérieur.
porte en bois_31Tracez les perçages de pose du verrou
avec le gabarit de pose.
porte en bois_33Percez le trou de passage du canon du verrou.
porte en bois_35Le verrou utilisé (Zenith de Thirard) est pourvu
d’un système anti-arrachement à placer au-dessus
du trou de canon.
porte en bois_36Pour cela une goupille en acier est posée sur le canon. porte en bois_37Vissez le verrou en place.
porte en bois_39Notre porte étant peinte, on cache les têtes de vis
avec du mastic à bois qui sera poncé une fois sec.

Pose de la porte en bois

Les gonds sont scellés dans la pierre avec du scellement chimique
qui assure une fixation très résistante sans nécessiter
un gros trou de scellement.

porte en bois_40Calez la porte dans la baie avec des cales triangulaires
en bas et sur les côtés afin de répartir le jour en périphérie.
porte en bois_41Placez le gond dans la penture pour tracer
son emplacement sur la pierre. porte en bois_43Percez la pierre avec une mèche au carbure
d’un diamètre supérieur d’1 à 2 millimètres à celui
de la queue du gond. Attention à percer bien droit.
porte en bois_44Dépoussiérez les trous avec une pompe. porte en bois_45Attachez les gonds perpendiculairement
sur les pentures avec de l’adhésif.
porte en bois_48 Remplissez les trous avec le mastic de scellement.
porte en bois_49Placez aussitôt les gonds dans les trous
et enfoncez-les au maillet. porte en bois_51Après repérage précis, la porte étant fermée,
creusez la gâche du verrou dans la pierre
avec une mèche au carbure.
porte en bois_52Clouez le cache du canon. Pour tenir facilement
les petits clous, plantez-les dans un morceau de papier. porte en bois_56Le verrou une fois fermé, son pêne pénètre
dans la pierre.

1 15072

Une porte inutile doit parfois être condamnée. Le plus simple est de murer la baie par une construction en maçonnerie, soit en blocs de béton (parpaings), pour une porte extérieure, soit en carreaux de plâtre, pour une porte intérieure.

L’alignement du mur en blocs de béton, côté extérieur, est réalisé en fonction de la façade et de son revêtement. Dans notre exemple, le mur est aligné sur la maçonnerie existante avant ­enduisage.02_murer une porte Déposez un lit de mortier de ciment sur le sol.03_murer une porte Posez le premier parpaing, face alvéolée en dessous,
en l’enfonçant dans le lit de mortier.04_murer une porteDécoupez un parpaing pour combler l’espace restant.
On peut utiliser trois modèles de blocs : au premier plan,
un bloc courant, derrière, un bloc à couper en deux parties
égales, dessus, un bloc à couper au tiers.
Quelques coups de massette sur les parois du bloc
suffisent à le couper.05_murer une portePosez le morceau de bloc de béton et alignez
les deux blocs de niveau en les tapotant à la massette.07_murer une porte Remplissez les joints de mortier et
déposez sur la rangée de blocs deux gros cordons
de mortier, le long des bords.07_murer une portePosez les parpaings de la rangée suivante.08_murer une portePour réaliser les joints tout en les lissant,
utilisez la taloche comme coffrage mobile.
09_murer une porteGarnissez les joints en tassant le mortier
avec la pointe de la truelle.
10_murer une porte Construisez en deux étapes en laissant sécher les six
ou sept premiers rangs de parpaings avant de continuer.11_murer une porte Maçonnez les blocs de béton rangée
par rangée en alternant les joints.12_murer une porte Tassez chaque bloc pour qu’il soit horizontal.13_murer une porteVérifiez l’alignement des rangs et la verticalité de
la construction au fur et à mesure de l’avancement.

VOUS POUVEZ ACHETER LA FICHE EN FORMAT PDF AU PRIX DE 1 €
EN CLIQUANT SUR CE LIEN

0 4518

Avec des rainures et des languettes d’emboîtement et une taille assez grande (66 x 50 cm) les carreaux de plâtre se posent rapidement et facilement. Utilisez de préférence des carreaux pleins de 7 cm d’épaisseur qui assurent une construction solide avec une bonne isolation phonique, tout en ­restant manipulables.

01_murer une portePréparez la colle spéciale pour carreaux de plâtre en
saupoudrant l’eau selon le dosage indiqué sur le sac.

02_murer une porteMélangez avec un malaxeur et une perceuse
pour obtenir une pâte homogène et épaisse.03_murer une porte Déposez de la colle sur les deux chants
rainurés du carreau.04_murer une porte Posez le carreau au sol en écrasant la colle.05_murer une porte Mesurez l’espace à combler.07_murer une porteCoupez un carreau avec une scie égoïne spéciale pour
plâtre ou avec une vieille scie à bois à grosse denture.08_murer une porteEnduisez les chants du morceau de carreau
et emboîtez-le sur le carreau en place.09_murer une porteEnlevez les débordements de colle
en lissant le joint entre carreaux.
10_murer une portePosez les carreaux de la rangée suivante en croisant
les joints.
11_murer une porteLissez au fur et à mesure les joints.
12_murer une porteContrôlez au fur et à mesure de la construction
la verticalité et l’alignement des carreaux.14_murer une porteGarnissez le pourtour du mur avec de la colle à carreau.

15_murer une porteRebouchez et lissez tous les joints.

VOUS POUVEZ ACHETER LA FICHE EN FORMAT PDF AU PRIX DE 1 €
EN CLIQUANT SUR CE LIEN

0 32836

La porte coulissante est une alternative à la traditionnelle porte battante de communication. Elle a des avantages spécifiques : en particulier, elle ne nécessite pas de débattement d’ouverture et elle peut avoir une largeur importante. Autre avantage, sa pose est simple.

Dans notre exemple, il s’agit de fermer une ouverture percée dans un mur sans tenir compte des dimensions habituelles des portes de communication. La solution choisie est d’utiliser une vieille porte en bois massif, trouvée chez un brocanteur et de la fixer sur un rail spécial pour porte coulissante.

Pose du rail de la porte coulissante

Le rail est fixé au mur par des équerres permettant un réglage.
Il doit être posé bien horizontalement sur une surface plane.

Porte_coulissante_01Le kit pour porte coulissante (Husky 50) comprend tous les éléments
nécessaires : rail, roulettes, butées, équerres de pose,
quincaillerie de montage.

Porte_coulissante_03 Fixez les équerres sur le rail avec les boulons fournis.

Porte_coulissante_04 Présentez le rail en place et fixez-le temporairement d’un côté.

Porte_coulissante_05 Positionnez le rail de niveau pour tracer les points de
fixation de toutes les équerres.

Porte_coulissante_06 Dans notre exemple, une partie du rail est fixée sur un linteau en bois
avec des vis VBA.

Porte_coulissante_07 Pour commencer le débord de ce linteau, il est nécessaire de poser
sous une partie du rail une lame de bois qui est alignée avec le haut du linteau.

Porte_coulissante_08 Percez la lame de bois pour la fixer au mur.

Porte_coulissante_10Fixez avec des chevilles adaptées au mur. Ici, dans un mur en maçonnerie,
nous utilisons des chevilles à frapper.

Porte_coulissante_11Vissez les équerres du rail dans la lame et dans le linteau.

Préparation de la porte coulissante

Porte_coulissante_17 Une porte ancienne nécessite quelques modifications : enlever paumelles
et serrure, reboucher les trous, décaper…
Elle doit aussi être recoupée aux dimensions de la baie à fermer et
son chant inférieur doit être entaillé pour le guidage en partie basse.

Porte_coulissante_14Assemblez les chariots à roulettes avec leur platine et glissez-les dans le rail.

Porte_coulissante_15Mesurez la hauteur entre la platine du chariot et le sol.

Porte_coulissante_16Tracez la découpe de la porte à la hauteur mesurée moins un jeu
de 5 à 10 mm.

Porte_coulissante_13Découpez la porte coulissante à la longueur.

Porte_coulissante_33

En partie basse, la porte est guidée
par un guide en Nylon qui glisse dans une rainure
pratiquée dans le chant de la porte.

Porte_coulissante_20Le rainurage du dessous de la porte peut être exécuté à la défonceuse
ou à la rainureuse, mais aussi à la scie circulaire.
Réglez la profondeur de coupe à 15 mm.

Porte_coulissante_21Réglez le guide parallèle de coupe à mi-épaisseur de la porte.
Le rainurage se fera en plusieurs passes parallèles
en décalant le guide de coupe à chaque passe.

Porte_coulissante_18L’idéal est de rainurer la porte maintenue verticale
dans le bout d’un établi-étau.

Porte_coulissante_19Tenez la scie fermement en appui sur le chant
de la porte et avancez lentement en faisant glisser
le guide de coupe contre la porte.

Porte_coulissante_22Tracez les emplacements des chariots à roulettes sur
le haut de la porte ; axe de la platine à 15 cm du bord.

Porte_coulissante_23Vissez les platines.

Porte_coulissante_24Enfilez les chariots dans le rail.

Porte_coulissante_25Accrochez la porte aux chariots en glissant les encoches des platines
dans les boulons des chariots.

Porte_coulissante_26Réglez la hauteur de la porte en serrant le boulon.

Porte_coulissante_27Bloquez en place en serrant le contre-écrou au-dessus de la platine.

Porte_coulissante_28Enfilez la butée de fermeture. Elle est équipée d’un crochet-clip
sur lequel s’accroche le chariot à roulettes.

Porte_coulissante_30Positionnez la butée et serrez ses vis de blocage.

Porte_coulissante_31Enfilez la butée d’ouverture de l’autre côté du rail.

Porte_coulissante_32Serrez sa vis de fixation après l’avoir positionnée de façon
à arrêter la porte à l’ouverture.

Porte_coulissante_34La porte étant ouverte, placez le guide à moitié sous la porte,
tracez et fixez.

Porte_coulissante_35Fermez la porte et fixez l’autre côté du guide.

Habillage de la porte coulissante

L’habillage de la porte coulissante est constitué d’un coffre qui cache
la porte ouverte et d’un bandeau cachant le rail.

Porte_coulissante_36Utilisez un chevron comme montant du coffre.
Coupez le chevron à la bonne hauteur
et déposez des plots de mastic Pattex Pro 200.

Porte_coulissante_37Collez le chevron contre le mur.

Porte_coulissante_38Marouflez au maillet pour assurer la fixation.

Porte_coulissante_39Mesurez la largeur du coffre de façon à laisser
déborder légèrement la porte.

Porte_coulissante_40Repérez et tracez au sol l’emplacement du panneau d’habillage.

Porte_coulissante_42Vissez le panneau, découpé aux dimensions, sur le chevron.

Porte_coulissante_43Fixez le panneau au sol par une équerre. Tracez…

Porte_coulissante_44…percez, chevillez et vissez.

Porte_coulissante_47Fermez le dessus du coffre par une lame de panneau vissée sur
le chant du panneau de façade…

Porte_coulissante_48…et fixée au mur par de la fixation Pro 200.

Porte_coulissante_50Fixez une joue en bout de rail.

Porte_coulissante_51Terminez l’habillage par un bandeau devant le rail.

Porte_coulissante_54Il ne vous reste plus qu’à peindre l’ensemble.

VOUS POUVEZ ACHETER LA FICHE EN FORMAT PDF AU PRIX DE 1 €
EN CLIQUANT SUR CE LIEN

0 16431

Une porte de garage motorisée offre à la fois le confort d’utilisation et une sécurité renforcée.
Leader européen de la porte de garage basculante, Hörmann propose un ensemble porte-motorisation facile à poser.

Caractéristiques de la motorisation Promatic Hormann

  • Rail de guidage très plat : les rails de guidage font à peine 30 mm de haut. Les motorisations conviennent ainsi pour toutes les portes de garage courantes et sont également idéales pour les extensions.
  • Montage aisé au plafond : grâce aux boulons d’ancrage perforés flexibles et coulissants.
  • Démarrage et arrêt progressifs réglables : épargne la porte et la motorisation, silencieux à chaque phase du trajet de porte.
  • Verrouillage automatique de porte : une fois la porte de garage fermée, la sécurité anti-relevage s’enclique automatiquement dans la butée du rail d’entraînement. La porte est immédiatement verrouillée et protégée contre le relevage. Ce verrouillage est purement mécanique et fonctionne donc également en cas de panne de courant (brevet Hörmann) !
  • Automatisme d’arrêt fiable : la porte s’arrête dès qu’elle rencontre un obstacle. Elle remonte ensuite d’environ 30 cm pour libérer l’obstacle. Cet automatisme intelligent se contrôle et se resynchronise automatiquement le cas échéant.
  • Courroie crantée sans entretien : cette courroie crantée en Kevlar armée aux fibres aramide est particulièrement résistante à la déchirure et silencieuse. Pas besoin de graisser ou de lubrifier. Aucune goutte sur le toit de votre voiture.
  • Tension automatique de la courroie : le puissant mécanisme à ressort assure une tension automatique constante de la courroie crantée (brevet Hörmann).
  • Déverrouillage de secours intérieur pour une ouverture aisée de la porte depuis l’intérieur en cas de panne de courant.
  • Éclairage du garage pendant trois minutes.
  • Télécommande de série avec émetteur à quatre touches qui peut activer aussi le portail d’entrée.
  • Accessoires d’ouverture en option : clavier à code, contacteur à clé, radioémetteur encastré, clavier d’intérieur, clavier à transpondeur.

Matériel installé :

  • Porte de garage basculante Berry N 80 (Hörmann) qui peut être utilisée seule, avec une ouverture ­manuelle (elle est donc équipée d’un système de fermeture avec verrous latéraux et serrure) ou avec le système de motorisation.
  • Système de moto- risation Promatic 2 (Hörmann).

Pose de la porte de garage

Porte_garage_03 La porte de garage est livrée avec tous les accessoires de pose.

Porte_garage_04 Démontez et enlevez les pattes de blocage des ressorts pour le transport.

Porte_garage_06 Fixez les pattes de fixation de la porte : trois de chaque côté
et une au-dessus.

Porte_garage_07 Équipez la porte de ses poignées à l’extérieur…

Porte_garage_08 … et à l’intérieur.

Porte_garage_05 Placez la porte dans l’embrasure.

Porte_garage_09 Calez la porte de chaque côté afin qu’elle soit horizontale.

Porte_garage_11La porte doit être parfaitement de niveau…

Porte_garage_10 … et parfaitement verticale.

Porte_garage_12 Percez les points d’ancrage des pattes de fixation.

Porte_garage_13 Utilisez des chevilles adaptées au mur et vissez.

Porte_garage_23Placez les clips de sécurité en haut et en bas des ressorts
afin qu’ils ne puissent pas sortir accidentellement de leur logement.

Porte_garage_53Posez l’intercalaire plastique dans les trous prévus sur la barre des ressorts.

Porte_garage_54 Vissez le cache en caoutchouc qui empêche
qu’on mette accidentellement la main
sur l’articulation des ressorts.

Montage du rail de motorisation

La motorisation est constituée, d’une part d’un rail dans lequel
est intégré un chariot entraîné par une sangle crantée et,
d’autre part d’un moteur électrique qui entraîne la sangle crantée.


Porte_garage_14Le matériel d’automatisation de la porte est très simple :
un rail avec chaîne de traction, un moteur électrique
et quelques accessoires de pose.

Porte_garage_16Vissez la platine de fixation du rail au centre du cadre
de la porte. Des trous sont prévus.

Porte_garage_17 Vissez la platine de traction de la porte au centre de
la traverse haute dans les trous prévus à cet effet.

Porte_garage_19 Fixez le rail dans la platine avec l’axe et le clip adaptés.

Porte_garage_21 Enfilez la patte d’accrochage sur le rail et vissez
dessus les deux barres perforées.

Porte_garage_56bis Pliez les barres à la hauteur nécessaire pour que le rail
soit horizontal. Fixez les barres au plafond après chevillage.

Fixation des rails de la porte de garage motorisée

Porte_garage_25 Préparez les supports des rails. Vissez les pattes de fixation
sur les cornières perforées.

Relevez le cadre de rail de la porte.

Porte_garage_27 Positionnez le rail afin qu’il soit horizontal et fixez-le
sur son support avec le boulon fourni.

Porte_garage_28 Fixez le support au plafond.

Porte_garage_31 Prévoyez deux fixations. Percez.

Porte_garage_32 Chevillez.

Porte_garage_33 Vissez les tire-fonds. Les ouvertures des pattes
permettent des réglages avant serrage définitif.

Le cadre de rail doit être parfaitement d‘équerre. Ses deux diagonales doivent être égales.

 

Porte_garage_36 Coupez les morceaux de cornière qui dépassent
pour éviter tout accident.

Porte_garage_38 Démontez la traverse du cadre de rail.

Montage de la motorisation

Le montage de la motorisation consiste à relier la porte au chariot du rail et à raccorder
le moteur sur le rail. Des butées assurent l’arrêt du chariot lorsque la porte est ouverte
et lorsqu’elle est fermée. En butant contre elles, le chariot déclenche
l’inversion du sens de marche du moteur.

Porte_garage_44 Démontez les barres de fermeture…

Porte_garage_45 … et les verrous de la porte.

Porte_garage_39Fixez le bras de tirage sur la platine de traction. Enfilez l’axe
et posez le clip.

Porte_garage_40 Enfilez la butée de fin de course “porte fermée” dans le rail,
sans la serrer.

Porte_garage_41 Accrochez le bras de tirage sur le chariot avec son axe et son clip.

Porte_garage_42 Serrez la butée “porte fermée” de telle façon que le crochet
placé à l’avant du chariot s’y accroche.

Porte_garage_47 Fixez la butée de fin de course “porte ouverte” de telle façon
que la butée caoutchouc du chariot s’y appuie.

Porte_garage_48 Accrochez le cordon de commande manuelle sur le chariot.

Porte_garage_49 Enfilez l’axe cranté du moteur dans la molette crantée
en bout de rail.

Porte_garage_50 Fixez le moteur sur le rail avec la patte en U.

Porte_garage_52 La commande manuelle permet de découpler le chariot de la chaîne.
Vous pouvez ouvrir et fermer la porte à la main.

Porte_garage_51 Programmez la télécommande en suivant
le mode d’emploi.

porte de garage motorisée

 VOUS POUVEZ ACHETER LA FICHE EN FORMAT PDF AU PRIX DE 1 €
EN CLIQUANT SUR CE LIEN

0 1090

Si une paumelle ne tient plus sur la porte ou sur le dormant, c’est que ses vis de fixation n’accrochent plus dans le bois. Pour refixer une paumelle, il faut :
1. Dégonder la porte.
2. Démonter la demi-paumelle concernée.
3. Enfoncer dans chaque trou de vis une petite cheville taillée dans du bois tendre (au besoin, agrandir les trous à la perceuse).
4. Couper la partie des chevilles qui dépasse et araser au ciseau à bois.
5. Faire des avant-trous dans les chevilles avec une mèche plus petite que les vis à bois utilisées.
6. Revisser la paumelle avec des vis à bois neuves.

0 1032

Une porte peut se coincer pour diverses raisons :

  • Si la porte coince côté serrure : soit ses paumelles sont mal fixées, soit la porte a pris du jeu, soit le bois a travaillé.
  • Si la porte frotte au sol : soit ses paumelles sont usées, soit la porte s’est un peu affaissée, soit un revêtement de sol plus épais a été posé. Chacun de ces cas appelle une technique différente (voir numéros suivants). Bien repérer la cause du défaut avant de dégonder la porte pour procéder à la réparation.