Tags Posts tagged with "sol en béton"

sol en béton

0 286

Un sol en béton produit en permanence de la poussière. Pour éviter cet inconvénient dû à l’usure naturelle de la surface, il est indispensable d’y appliquer un revêtement. Le plus courant est la peinture pour sol béton mais, si vous n’avez pas envie de l’aspect peinture et que vous préférez l’aspect naturel du béton, la solution est l’huile-cire Béton.
L’Huile-cire Béton Blanchon est une imprégnation qui assure la finition et la protection des sols en béton et des mortiers ou des enduits au sol et au mur.

Caractéristiques
■ Huile-cire à base d’huiles végétales et de cires d’origine naturelle.
■ Pénétration en profondeur.
■ Aspect ciré naturel.
■ Faible odeur.
■ Utilisation uniquement à l’intérieur.
■ Application sur sol sec au rouleau à poils ras en deux couches très fines.
■ Consommation : 1 litre par couche pour 25 à 30 m2.
■ Séchage entre couches : 8 à 12 heures.
■ Dureté définitive : 8 à 10 jours

J’ai aimé :
● L’aspect obtenu avec le velouté d’une cire.
● La protection apportée avec un entretien simplifié.

0 5293

Les revêtements de sol, qu’il s’agisse de parquet flottant, de stratifié, de moquette, de sol vinylique… doivent être posés sur une surface solide et plane, or, une dalle de béton, si elle est  souvent solide, est rarement très plane.
La technique de préparation du sol est le ragréage avec un enduit de sol autolissant qui s’étale naturellement pour créer une surface horizontale.

  • Types de ragréages :
    Différents enduits autolissants de ragréage peuvent être utilisés :

    • Weber.niv lit pour usage standard – épaisseur 1 à 10 mm – circulable après 3 heures. (Classe d’usage P3.)
    • Weber.niv pr, spécial rénovation – épaisseur 1 à 10 mm – rattrapages ponctuels de 20 mm, peut rester nu sans revêtement ultérieur. (Classe P4S).
    • Weber.niv dur, ragréage fibré pour tous les supports de rénovation et les planchers en bois – épaisseur 3 à 30 mm en une seule passe – rattrapages ponctuels de 50 mm. (Classe P4S.)
    • Pour sols extérieurs, Weber.nive lex – épaisseur 3 à 15 mm – rattrapages ponctuels de 20 mm, peut rester nu sans créer de poussière.


 

Pour que le ragréage adhère par­fai­tement sur le béton, sans risque de décollements, le sol d’origine doit être stable, adhérent, propre et moyen­­nement absorbant.
On procède donc en trois étapes : d’abord, un diagnostic de l’état du sol existant, ensuite, sa préparation éventuelle et, enfin, son ragréage.

Le diagnostic et la préparation

• La dureté du support :
– Grattez la surface avec un clou ; la rayure doit être superficielle, sinon il faut durcir le support avec un dur­cis­seur ou même le casser et refaire une chape.
• La porosité :
– Versez un peu d’eau sur le sol. Si le support est normalement poreux, l’eau est absorbée en 1 à 5 minutes. S’il est trop poreux ou pas assez poreux, il faut appliquer un primaire acrylique.
• La propreté :
– Selon les cas, enlevez les traces de plâtre, les débords de ciment, les tra­ces de colle, les vernis ou les cires.
– Lessivez les ciments sales.
– Éliminez les taches grasses avec un solvant.
• Primaire d’accrochage
– Pour corriger la porosité d’un sol en ciment, appliquez une couche de pri­maire  bouche-pores Weber.prim RP.
– Dans le cas d’une dalle ou d’un sol ancien avec des traces de colles ou de peinture, utilisez le primaire d’adhé­rence et d’imperméabilisation Weber.prim AD.

Le primaire bouche-pores Weber.prim RP est destiné à préparer une dalle ou une chape en ciment neuve.
Le primaire bouche-pores Weber.prim RP est destiné à préparer une dalle ou une chape en ciment neuve.
Weber.niv lit est l’enduit de ragréage le plus couramment utilisé.
Il est adapté à toutes les pièces. Il est applicable en une passe d’1 à 10 mm et permet un recouvrement rapide.

Le dosage en eau doit être assez précis : 6 à 7 litres d’eau par sac
de 25 kg de poudre.
Versez l’eau dans un récipient assez grand pour faciliter le mélange
sans projections, une grande poubelle, par exemple.
Versez le sac de poudre.

Mélangez pendant 3 à 4 minutes
avec un malaxeur et une perceuse
réglée sur vitesse lente  (environ 500 tr/mn).

Technique pour ragréer un sol en béton

Conseils :

  • Pour que le ragréage résiste au poinçonnement, choisissez un enduit de ragréage classé P3.
  • Pour repérer le niveau de ragréage, tracez un trait
  • de niveau, sur chaque mur à la bonne hauteur, avec un cordeau à tracer à poudre.
  • Dans les pièces de plus
  • de 15 m2, réalisez un joint périphérique en collant
  • le long des murs, avant
  • de couler l’enduit, une bande de polystyrène extrudé (Depron) de 3 mm



Laissez reposer le mélange pendant 2 minutes pour
que les bulles d’air, dues au malaxage, remontent
et s’échappent. Si le mélange conserve des bulles,
elles peuvent provoquer du cloquage.
Versez le mélange sur le sol en partant du fond de la pièce.
Aidez à l’étalement du produit avec une lisseuse propre (si possible en Inox).
Lissez en larges mouvements. La taloche flamande de grande
longueur est idéale.
Versez le ragréage au fur et à mesure jusqu’à l’épaisseur souhaitée.
Le produit est autolissant, c’est-à-dire qu’il s’étale
seul à l’horizontale et qu’il suit le contour de la pièce.

ragreage-23

 Débullage : les professionnels procèdent à un débullage de l’enduit de ragréage avec un rouleau débulleur, en marchant sur la surface ragréée avec des patins à pointe comme les patins aérateur de gazon.

VOUS POUVEZ ACHETER LA FICHE EN FORMAT PDF AU PRIX DE 1 €
EN CLIQUANT SUR CE LIEN