Du mortier à la bonne consistance

0
166

Le dosage en eau du mortier est assez délicat car il s’effectue “à l’estime”. En principe, on compte 1 volume d’eau pour 5 à 6 volumes de mortier. Mieux vaut gâcher le mortier avec un peu moins d’eau et en rajouter si besoin est. Un mortier trop sec est difficile à utiliser et tient mal. Un mortier trop liquide a un fort retrait et reste perméable. Un mortier bien dosé est onctueux et un peu huileux. Si on pose la truelle ou la pelle dessus, il se lisse par remontée d’eau. Il est assez épais pour tenir sur la truelle tenue horizontalement, sans couler.